LEUR CINÉMA / THEIR CINEMA- 2010

LOW RESOLUTION VIDEO EXTRACT
HDV - 13 min. 57 sec.

La Centrale Galerie Powerhouse
Installation vidéo / Video installation
20 août au 19 septembre 2010 / August 20 to September 19, 2010
Interprètes/performers: David Albert-Toth,
Caroline Dubois, Frédéric Gagnon
Crédits photos/photo credit: Guy L'Heureux

Extrait du communiqué de presse:
«Dans l’installation vidéo Leur cinéma, les personnages évoluent sous l’emprise de lieux à mi-chemin entre des décors de théâtre et de cinéma. Dans leur environnement respectif, ils engagent des échanges chorégraphiques avec les objets qui les entourent. Ils y sont isolés sans être seuls puisqu’ils appartiennent à ces espaces, en sont presque des extensions, des corps-objets. Ils ont l’espace pour partenaire.

L’artiste invite ainsi les spectateurs dans ses histoires à interprétation ouverte,des scénettes où les qualités narratives de l’atmosphère priment sur le déroulement logique des choses.La lenteur et la précision des mouvements des interprètes s’allient à la musique en vue de générer une cadence qui flirte avec l’hypnose visuelle. Il s’agit d’un travail vidéographique de mouvement, où le geste porte le sens et tisse l’histoire. Il se base sur des répétitions : le personnage repasse aux mêmes endroits, reproduit un geste, nous fait douter de la nature ce que nous regardons. Est-ce une rêverie diurne ou un indice supplémentaire à la lecture de la scène ?»
__________________________________________________________
Press release excerpt:
«In the video installation Their Cinema, the characters evolve under the influence of the surrounding space; a décor invented by Favreau, half-way between a theatre and a film set. Within their respective environments, the performers engage in choreographic exchanges with the objects within the space. They are isolated without being alone, because they belong to the space. Their body almost becomes an extension of it, a body-object with the space acting as their partner.

The artist invites the viewers into her free-interpretation stories which become visual scripts where the narrative qualities of the atmosphere take over the logical order of things. The slow and precise flow of the performers’ movements are combined with a musical environment in order to generate a rhythm that flirts with visual hypnosis. It is a videographic work based on movement, where the gesture holds the meaning and weaves the story. It relies on repetition: the character revisits the same places, repeats a gesture, makes us doubt the nature of the scene we are watching. Is it an awakened dream or an additional clue for the reading of the scene?»


Video still


Video still


Video still


Installation view