LE SUIVRE / FOLLOW HIM - 2010

Installation vidéo et performance
Événement Perdre le nord- Centre Est-Nord-Est - 2010
Commissaire: Marie-Ève Beaupré
Interprète: Frédéric Gagnon

____________________________________________________________
Extrait du communiqué décrivant l’événement Perdre le nord
Marie-Ève Beaupré (commissaire) :
«Dans le cadre de l’événement Perdre le nord, Rober Racine, Julie Favreau et Patrick Bérubé ont été invités à effectuer une résidence au centre Est-Nord-Est, au cours de l’été 2010, en vue de réaliser des œuvres inspirées par la communauté et le territoire de la Ville de Saint-Jean-Port-Joli. Les artistes ont été invités à être perméables, c’est-à-dire à être à l’écoute des lieux investis et saisir ce qui les particularise afin de réaliser des interventions qui s’inspirent des spécificités de la région.
Avoir l’impression de Perdre le nord dissimule bien souvent le symptôme d’un mal-être, qui peut s’entrevoir autant d’un point de vue psychologique qu’au plan géographique ou écologique. Si la perte des repères est envisagée comme une problématique caractéristique de notre époque, c’est qu’elle s’est lentement insinuée dans nos mœurs, et ce, à plusieurs niveaux. Il ne faudrait toutefois pas oublier que de grandes découvertes ont été réalisées par des aventuriers qui avaient perdu la boussole. Que l’Amérique en témoigne ! Perdre le nord peut aussi prendre les traits d’une quête qui nous prédispose à l’invention.»

LE SUIVRE:
Le public est invité à se rendre sur le terrain privé d’un fermier. Là, dans un vaste champ, il attend d’être admis par petit groupe dans une grange. Il y sera spectateur d’une performance et d’une projection vidéo.

Dans l’ancienne étable qui sent encore l’animal, le vent fouette les planches du toit métallique qui craque sous l’effet du soleil. Un personnage, assis parmi le public, écoute l’espace et invite par sa concentration à faire de même. Lorsqu’il se mettra finalement en action, ce sera pour observer avec une extrême attention ce qui compose le décor de la grange. Il agit tel un archéologue qui aurait l’habileté d’accéder à une compréhension et à un savoir par la seule manipulation objets qu’il découvre.

L'homme termine sa ronde d’action en activant une projection vidéo.Nous sommes alors témoins de son évolution dans le décor environnant la grange. Il avance, marche et bouge au rythme d’une transformation physique et émotionnelle progressive.

Sous le principe de l’ellipse cinématographique, le personnage pose les actions manquantes de la vidéo. Celle –ci dresse son portrait alors que la performance montre ce qui se passe dans la grange en l’absence de la caméra.

EXTRAIT EN BASSE RÉSOLUTION /
LOW RESOLUTION VIDEO EXTRACT

DV-NTSC - 7 min. 34 sec.

Le suivre (extrait) from Julie Favreau on Vimeo.