ERNEST FERDIK


ERNEST ARCHEO - 2011
INK-JET PRINT ON COTTON PAPER, 18.5” x 25.5”


LE BRAS D'ERNEST - 2011
INK-JET PRINT ON COTTON PAPER, 18.5” x 25.5”

LA TRIENNALE QUÉBÉCOISE
LE TRAVAIL QUI NOUS ATTEND
MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DE MONTRÉAL

07.10.2011 au 03.01.2012

Installation view

Installation, performance, vidéo
Commissaires: Marie Fraser, Lesley Johnstone,
Mark Lanctôt, Louise Simard et François LeTourneux
Interprète: Nicolas Cantin
Son: Benoît Cool

Performances: 8 octobre, 9 et 30 novembre 2011
18h00 à 20h00
Présentations de 15 minutes, en boucle.

Dans Ernest Ferdik, une distorsion, ou une substitution, se produit entre l’espace scénique et l’installation : celle-ci en vient à présenter ce qui était hors scène durant le captage de la performance. Le visiteur est propulsé à l’intérieur de l’espace mental du performeur, voyant ainsi ce que celui-ci aurait pu voir durant le tournage de l’œuvre. L’espace occupé par le personnage, l’espace représentationnel du film et l’espace où se trouve le visiteur se trouvent emprisonnés dans un espace mental d’une grande intensité.
(source: site du MACM)

La conception d’Ernest Ferdik fut accompagnée par le roman Ferdydurke (Witold Gombrowicz, 1937. Dans cette histoire pleine d'humour noir, Jojo Kowalski décrit la transformation d'un homme de trente ans en un adolescent [qui] est condamné à errer dans un univers qui n'est plus le sien. source : wikipédia) et du film La guerre du feu ( Jean-Jacques Annaud, 1982. Entre 300 et 500 000 ans avant notre ère les pré-sapiens organisés en hordes se mènent une guerre brutale pour la possession du feu. Source : IMDb). Du premier fut tirée l’idée de la transformation de l’attitude d’Ernest tout au long de la vidéo. Il débute en homme et nous quitte dans une attitude enfantine troublée. La deuxième référence offrit des exemples de gestes liés aux instincts primaires. Le titre de la pièce fait clin d’œil à l’œuvre de Gombrowicz.


ÉCRAN - VUE DE L'INSTALLATION / SCREEN - INSTALLATION VIEW

LOW RESOLUTION VIDEO
HD - 11 min. 52 sec.

ENGLISH

QUÉBEC TRIENNAL 2011
THE WORK AHEAD OF US
MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN DE MONTRÉAL

07.10.2011 to 03.01.2012

Installation, performance, video
Curators: Marie Fraser, Lesley Johnstone,
Mark Lanctôt, Louise Simard and François LeTourneux
Interpret: Nicolas Cantin
Sound: Benoît Cool

In Ernest Ferdik, a distortion or displacement occurs between the scenographic space and the installation, whereby the installation presents what was off-stage during the filmed performance. Visitors are propelled into the mental space of the performer, seeing what he may have seen during the filming of the work. The performative space of the character, representational space of the film and physical space of the viewer become enmeshed in a psychologically dense mental site.
(Source: MCAM web site)

Performances: 8 octobre, 9 et 30 novembre 2011
18h00 à 20h00
15 minutes performance presented in loop.